Accueil du site > Sécurité pyrotechnique > Etude des transports internes : aire de chargement-déchargement

Etude des transports internes : aire de chargement-déchargement

mardi 13 février 2007, par Robert Brunet

Lors de l’étude des transports internes à un établissement pyrotechnique, l’aire de chargement-déchargement doit être considérée comme une activité pyrotechnique.


Lors de la rédaction d’une étude de sécurité d’une installation dont les activités sont pyrotechniques, il y a lieu de s’intéresser à l’approvisionnement des produits.

L’étude des transports internes sera donc réalisée et on examinera, en particulier, les risques de transmission entre produits transportés et produits explosifs situés dans des bâtiments occupés par des personnels. il convient avant tout d’éviter « l’effet domino » (en accord, pour les entreprises françaises, avec l’article 68 alinéa 2 du décret n° 79-846 du 28 septembre 1979).

Cette étude des transports internes ne sera complète que lorsque les aires de chargement-déchargement auront été étudiées.

l’Inspecteur des poudres et Explosifs a écrit que « les opérations de chargement et de déchargement sont des opérations pyrotechniques et doivent donc être couvertes par une étude de sécurité » ; il a même ajouté que dans la mesure où les produits transportés sont emballés réglementairement(emballage agréé au transport RID, ADR, IMDG...) et que le personnel effectuant le transport est formé et habilité, cette opération pouvait être considérée comme une activité de probabilité P1.

En conséquence, l’aire de chargement-déchargement est un siège a0 pour lequel il faudra vérifier la conformité :

- à l’article 16 de l’arrêté du 26 septembre 1980,

- de non transmission "véhicule de transport-bâtiment desservi".

Ce dernier point est particulièrement important ; en effet, la non transmission est rarement atteinte puisque la distance entre le véhicule de transport et le bâtiment desservi est généralement faible. Une solution existe : l’application de la règle du a0 unique.

Attention, sur de tels sujets, il convient de s’assurer de la compétence des personnes amenées à rédiger des études de sécurité une personne déjà rodée à ce sujet peut vous aider.

Répondre à cet article

1 Message

  • Etude des transports internes : aire de chargement-déchargement 13 février 2007 17:44, par Philippe Bataille

    Selon moi il n’est pas obligatoire d’avoir toujours un a0 unique pour le poste de stockage et le poste de stationnement ou de déchargement.

    En effet, si la configuration du site le permet, écran par merlon ou mur fort, garantit la non transmission :

    - entre le camion (ou le wagon) et le dépôt,
    - entre le camion, la charge transportée et le dépôt,

    C’est à dire si à chaque instant de la manutention il n’y a pas de risque d’effet domino alors, il n’y a pas de risque à considérer les postes stationnement et dépôt comme des postes disjoints.

    Répondre à ce message