Les principes du phasage d'un programme complexe


SOMMAIRE







2 PRINCIPE du PHASAGE



philosophie de Kant

2.1 POURQUOI UN PHASAGE ?

Un programme représente un ensemble d'actions de longue durée exécutées par de nombreux acteurs. A part les quelques coordinateurs du programme, les intervenants travaillent isolément, sans contact avec les autres acteurs du programme, chacun recherche l'optimum dans ce qu'il lui est demandé ; dans la réalité de tous les jours, l'optimum de chaque tâche est souvent approché mais il est souvent très éloigné de l'optimum du programme global.

L'analyse de cette situation conduit presque toujours à identifier le manque de communications entre acteurs comme étant à l'origine de ces difficultés.

Faudrait-il pour autant organiser un système de communication permanent, au risque de diminuer l'efficacité des équipes par "réunionnites" ?
Une autre cause de dysfonctionnement est fréquemment citée : "On est tellement pris par la résolution des problèmes quotidiens qu'on n'a pas le temps de réfléchir au long terme".
Le "phasage" est un outil qui a comme avantage intéressant la solution de ces problèmes puisqu'il permet de faire le point, à des étapes précises (les jalons), sur l'état d'avancement du programme et de ses aspects à long terme, en tenant compte de l'avis des principaux acteurs.
2.2 COMMENT ?
Le programme global est découpé en phases, chacune séparées par un jalon ; pendant la phase, chacun fait son travail pour le mieux.

Au voisinage du jalon, tous les aspects du programme sont examinés ; le programme est alors recalé et la décision de passer à la phase suivante est prise.

Ce point est habituelement nommé "principe du bouclage"

bouclage


ou plutôt:

principe du bouclage exigence resultat


Le phasage le plus couramment pratiqué est le suivant :

phase jalon
faisabilité orientation
définition (avant-projet) lancement du développement
développement lancement de la production
production lancement de l'utilisation (lancement de la commercialisation)
utilisation retrait du service
démentèlement  


Ce phasage type est à adapter en fonction du programme ; en effet, il ne s'adapte pas parfaitement à tous les cas ; par exemple pour la construction d'un système unitaire, navire, système de communication, usine, pour lesquelles les phases de développement et de production sont confondues ; de même dans une production de grande série les phases de production et d'utilisation sont simultanées.

A la fin de chaque phase, un point ou examen complet du programme est effectué ; à ce point participent tous les acteurs du programme :
- l'utilisateur et le maître-d'ouvrage,
- les services qui auront par la suite à prendre en charge le produit issu du programme (service fabrication, service commercial, service entretien et après-vente...),
- les services fonctionnels chargés de renforcer la rigueur des prises de décision (service qualité, service de gestion de la configuration, service contrôle...),
- les services de l'industriel responsable du travail en cours (services d'études et de recherches ou service développement ou production),
- la direction du programme,
- le service de gestion.



Ce point périodique est prévu d'une manière organisée ; d'abord le rappel des objectifs et des évolutions acceptées, puis la description de ce qui a été fait, ensuite les certitudes acquises pendant la phase, les difficultés rencontrées ou attendues pour la suite du programme et enfin le recalage du programme sur tous ses aspects performances, coût, délais, organisation, etc...

A la suite de ce point une décision FORMELLE est prise de continuer les travaux, de les arrêter ou de les réorienter. Le formalisme de cette décision est nécessaire pour être sûr que toutes les décisions partielles qui en découlent sont bien homogènes (approbation de la référence de configuration, du plan de financement, des plans d'organisation du programme...)

L'ensemble de ces opérations est souvent connu sous les vocables " bouclage " ou " règle des phases et des jalons ".

2.3 QUI ?

Dans tout programme ou affaire (il existe des programmes de toutes tailles), s'il est indispensable de savoir "qui fait quoi ?" il est tout aussi indispensable de définir "qui décide quoi?". Le plan qualité du programme (qui peut tenir en quelques pages lorsqu'un manuel qualité complet existe) précise les responsabilités de chacun dans la conduite du programme, il précise également qui prend les décisions.


phasage et documents des maitres d'œuvre et maîtres d'ouvrages


&. Suite