La réduction du risque par le management du programme complexe


spécificités du programme complexe

Un projet est dit complexe lorsque aucune personne seule, même le chef du projet, n'est en mesure de maîtriser totalement le projet, c'est le cas :

  • d'un projet de très longue durée (projets d'infrastructure, programmes d'armement, construction d'une usine...)
  • d'un projet faisant appel à de nombreuses technologies (aérodynamique, pyrotechnie, informatique, mécanique,...),
  • d'un projet impliquant de nombreuses sociétés de cultures différentes construction automobile, construction ferroviaire...)

Ces projets complexes sont souvent appelés "programmes" par ceux qui y participent.

Ces projets présentent des risques élevés (gravité et coût associés) de non aboutissement, de disparition de partenaires, de disparition de technologie, de perte de la mémoire de la conception lorsque l'on aborde le démantèlement.

Ces projets nécessitent une cohérence des démarches, des organisations, des contrats adaptés à ces programmes.

La réduction des risque du programme complexe

Cette réduction passe par :

  • la maîtrise des performances,
    • ingénierie système,
    • sûreté de fonctionnement,
    • soutien logistique intégré,
  • la maîtrise des coûts et délais,
  • l'assurance de la qualité
  • la structuration du programme,
    • organigramme des tâches,
    • logique de déroulement,
    • gestion de la configuration,
    • gestion de la documentation,
    • gestion des contrats
    • maîtrise des risques,
    • spécifications et plan de management,

La maîtrise des performances est partie intégrante du métier d'ingénieur d'études, à l'aide de manuels ou de normes il est souvent possible de se passer d'un consultant.

Il en est de même de la maîtrise des coûts et délais.

La structuration des programmes est spécifique aux programmes complexes et mérite encore un approfondissement.

Structuration des programmes complexes

La réduction des risques d'un programme complexe s'obtient en décomposant la difficulté globale en plusieurs sous ensembles de risques plus maîtrisables.

Organigramme des tâches

Répartition des tâches en fonction des organisations et de l'arborescence des produits composants le système, c'est l'organigramme des tâches. Cet organigramme des tâches sera utilisé pour la gestion des contrats, la gestion des coûts et la gestion des délais.

Logique de déroulement

Répartition des tâches en fonction d'une logique de déroulement (ou phasage ) prenant en compte la durée et cherchant à placer quelques jalons pour garantir un déroulement linéaire du programme sans dérives non maîtrisables.

Vous pouvez suivre ce lien pour approfondir ce sujet basé sur les méthodes utilisées dans les grands projets et qui sont suivi par les industriels de l'aéronautique, de l'espace et de l'armement et de leurs sous traitants.

gestion de la configuration

La gestion de la configuration est la méthode permettant de gérer l'ensemble des données techniques, leurs évolutions volontaire (modifications), plus ou moins volontaires (déviations), ou involontaires (dérogations).
Cette gestion va très au delà des exigences de l'ISO 9000 en matière de maîtrise de la conception ou de la traçabilité et, lorsqu'elle est bien organisée permet de réduire le risque technique et technologique sans être submergé par la paperasse. La mise en place d'une gestion de la configuration efficace nécessite souvent l'appel à un consultant spécialisé.Cette gestion s'effectue à l'aide de quatre processus :

  • identification de la configuration (description technique de ce que l'on veut gérer),
  • maîtrise de la configuration (traitement des évolutions, des déviations et des dérogations)
  • enregistrement de la configuration (historique de lea configuration et des décisions associées)
  • vérification, revue ou audit de la configuration.

Elle se fait à travers d'autorités et de délégations décrites dans un plan de gestion de la configuration.

Gestion de la documentation

La gestion de la documentation garantit que chaque acteur du programme dispose de la documentation dont il a besoin et à la bonne version.

Gestion des contrats

les programmes complexes font appels à de nombreux contrats avec visibilité de clients à plusieurs niveaux, cette gestion est basée sur la logique de déroulement vue plus haut qui prévoit une stratégie d'acquisition, elle est aussi basée sur l'organigramme des tâches, elle prend en compte les exigences de propriété intellectuelle et le besoin d'information réciproque des divers acteurs, c'est une gestion qu'il faut confier à une équipe pluri disciplinaire associant juristes, ingénieurs, gestionnaire de la configuration et documentalistes. La plus grosse erreur fréquemment rencontrée est de se limiter à un seul juriste.

Gestion des risques

Cette gestion constitue un travail indispensable pour réduire les risques performances, coût et délais.

La maîtrise des risques performance, coût et délais passe par les étapes suivantes:

  • identification du risque
  • chiffrage du risque
    • quelle est la probabilité que l'événement non souhaité apparaisse
    • quelles seront les conséquences probables de l'événement
  • réduction du risque
    • réduction de la probabilité
    • réduction de la gravité
  • Surveillance du risque et de son évolution

Spécifications et plan de management,

Si pour une société isolée, le système de management de la qualité conforme aux règles de l'art telles que codifiée dans la norme ISO 9001, le management d'un programme complexe impose des règles et procédures communes ou compatibles entre l'ensemble des acteurs. Dans les grands programmes bien pilotés on trouve généralement :

  • une spécification de management décrivant en terme de besoins (spécifiques à ce programme) les exigences du client en matière d'organisation,
  • un plan de management établi par le fournisseur et décrivant comment celui ci s'organise pour répondre aux exigences des clients successifs de ce programme, et comment il alloue ces exigences à ses propres fournisseurs.
Ces pécifications et plans de management peuvent, pour un programme complexe de développer en établissant des plans de management spécifiques, tels que, plan de management de la fiabilité, plan de management de la gestion de la configuration...