le management des risques majeurs

Si la plupart des systèmes de management d'une entreprise ou d'un organisme public est défini par des normes internationales :
  • ISO 9001 pour la qualité, ou ses dérivés,
  • ISO 140001 pour l'environnement,
  • OHSAS ...
En Europe, le système de management  traitant des risques majeurs répond à une obligation réglementaire. La directive "Sévéso II" transposée en droit français par l'arrété du 10 mai 2000.
Le texte étant difficile d'application d'autres textes sont venus en complément de l'arrété initial.

Ce texte est applicable en totalité pour les établissement les plus dangereux : ceux habituelement désignés "sites Sévéso seuil haut" ou réglementairement "sites classés avec servitudes".

Comme tous les systèmes de management on trouve :
  • une politique (le mot du directeur)
  • des moyens (le service chargé de vérifier que tout se passe comme prévu),
  • un manuel,
  • des instructions,
  • des enregistrements.
Contrairement aux autres systèmes de management qui s'appliquent à la totalité de l'entreprise, ce système de management se concentre qu'aux seuls risques majeurs. Un risque est dit majeur lorsqu'il peut avoir des effets dangereux à l'extérieur de l'établissement.

Les pages suivantes porteront sur un exemple d'une installation pyrotechnique.

Le traitement préventif des accidents majeurs

Tâches et documents

La prévention des accidents majeurs passe par un ensemble de tâches dont les résultats sont enregistrés dans des documents supports au fur et à mesure du déroulement des tâches.
les relations principales entre tâches et documents

La démarche

Les tâches suivantes sont effectuées dans un ordre bien précis, pour économiser l'énergie et les moyens, pour les nouveaux dangers.
Lorsque la démarche est entreprise alors que l'entreprise existe et fonctionne, le bon sens guidera pour choisir l'ordre des tâches.

Les documents supports

Les documents support, servent à faciliter la préhension de tous les aspects. Les trois premiers sont à usage interne de l'organisme, ils peuvent donc être adaptés au contexte. Les trois documents "étude" sont des documents imposés par laréglementation, leur forme est contrainte mais laisse encore un peu de liberté sur la forme.