la maitrise du risque lié à l'organisation






Les principaux risques qu'une entreprise prend sont liés à son organisation.
lorsqu'elle prend ces risques elle fait aussi courir des risques à ses clients voire à ses fournisseurs.
la formalisation des systèmes de management, mais surtout la volonté de fonctionner selon un système formalisé réduits tous les risques de dysfonctionnement.

les divers organes de normalisation ont proposé des modèles ISO 9001, EN 9100, ISO 14001, EN 45...OHSAS 18001, les organismes publics imposent des règles spécifiques à certaines industries directives européenne SEVESO 2 par exemple.

Tous ces modèles sont compatibles (ouf !) car il sont basés sur une approche commune :

Mise en place d'un système de management, description de ce système, processus d'amélioration permanente.



Le système de management de la qualité est orienté vers le client (qualité = satisfaction du besoin du client), il est codifié par les normes ISO 9001, complété par les normes métiers ISO 9100 ISO TS....

Le système de management de l'environnement est orienté vers la satisfaction du voisinage des installations de l'entreprise, ces systèmes répondent à la norme ISO 14001.

le système de management de l'hygiène et de la sécurité au travail est orienté vers le personnel de l'entreprise, ce sytème est assez bien décrit par les documents normatifs OHSAS 18001 ou BS8800.

Le sytème de management des risques majeurs (dit "Sévéso II") est imposé à de nombreuses industries classées, il est codifié par une directive européenne et en France par l'arrété du 10 mai 2000.

Certains clients exigent pour eux même ou pour leus fournisseurs un système de management éthique.

Le risque le plus grand, dans une entreprise concernée par le risque est de laisser chaque spécialiste developper un sytème de management indépendant des autres contraintes de l'entreprise.

Le risque qui vient juste après est de vouloir intégrer immédiatement tous ces systèmes en un seul, pour le prochain audit de certification.

Une bonne démarche peut être de créer les nouveaux systèmes de manière progressive en intégrant ce qui est stabilisé et de continuer le rapprochement des divers systèmes.